back

Les vêtements en cuir du designer français Isaac Sellam sont à juste titre qualifiés de « seconde peau ».  C’est le cuir  qui a donné au jeune couturier l’envie de créer sa propre marque et qui est devenu sa matière première favorite. Isaac a cousu ses premières vestes à l'âge de onze ans et les a vendues à ses amis pour gagner un peu d'argent. Devenu styliste, il a décidé de travailler avec le cuir, qu'il considère comme « le plus fort récepteur sensoriel du luxe ». Cet artisan autodidacte a transformé son appartement à Paris en un véritable laboratoire de recherche, où il a étudié les cuirs pendant quinze ans, travaillant en étroite collaboration avec les meilleurs tanneurs et multipliant les expériences créatives et innovantes.

 

plus

En 2002, le designer a donné un nom à son ambition : la marque Isaac Sellam Experience était née.

Recherche, innovation, traitements technologiques et toutes sortes d’expérimentations sont au centre de ses collections, créées à partir du meilleur cuir, à la fois doux et résistant. Isaac Sellam accorde une attention particulière aux détails, même aux plus insignifiants. Ses vêtements sont souvent dotés de manches longues et étroites et d’insertions en maille. En modifiant les coutures et les matériaux habituels, il obtient une précision de ligne et une tenue extraordinaires. Souvent, il masque une matière par une autre dans le but d’aboutir à cette fluidité et cette pureté qui frappent toujours dans ses collections. Un traitement technique révolutionnaire confère à ses produits une indéniable modernité et les positionne parmi les tendances les plus prisées de la mode. Cependant, les créations de ce designer insolite gardent toujours une dimension intemporelle. Isaac Sellam aime laisser des traces raffinées de son travail sur la matière d’origine afin de souligner sa  versatilité et de transmettre sa passion de créateur.

«Je travaille avec des matériaux très simples et je ne me préoccupe pas des tendances de la mode. C’est pour cette raison que j’ai choisi le cuir, explique-t-il. J’essaie de rester à l’écart de ce monde qui va à cent à l’heure et des gens trop occupés qui n’apprécient pas ce qu’ils achètent. Je fais des vêtements qui me surprennent et que j’aime. Je ne veux pas qu’ils soient juste des « objets d’un jour » qui seront rapidement remplacés par d’autres. Mes clients ne sont pas des victimes de la mode et ils n’achètent pas à cause de l’étiquette « Isaac Sellam ». Ce sont des artistes, des musiciens et des cinéastes, et leur tenue constitue pour eux une véritable expérience.»

Élitisme sans excentricité : telle pourrait être sa devise. Selon ses propres dires, Sellam ne veut pas accroître excessivement sa production. Ses créations doivent, selon lui, rester uniques et rares. Inspirés par des classiques ou par la mode de la rue, des vêtements artisanaux sont réinventés sous les mains du couturier et deviennent les porteurs d’un passé imaginaire.

Les collections d’Isaac Sellam sont présentes dans les boutiques les plus réputées de la planète, comme L’Eclaireur (Paris), Antonioli (Milan), Leform (Moscou) ou DLT (Saint-Pétersbourg). Mais aussi dans les placards de nombreux artistes, notamment Nicolas Cage, Heidi Klum, Lenny Kravitz, Rihanna…

GALERIE
Interview with ISAAC SELLAM
Для просмотра сайта обновите браузер.